L’interview de Fred Bernard

Fred Bernard est un auteur jeunesse de plus d’une vingtaine de titres (souvent illustrés par son complice de toujours François Roca) et plus récemment auteur de bande dessinée (nominé au dernier festival d’Angoulême pour « L’homme Bonsaï » chez Delcourt). Nous l’avons rencontré lors du dernier Salon du Livre de Paris en mars 2009 où est née l’idée d’une collaboration avec Agent 002. Petit retour sur la genèse de ce projet de livre en cinémascope, où comment mener à bien un casting à la Cecil B. DeMille avec des effets spéciaux dignes de Titanic, et le budget d’un court métrage!

Fred Bernard signe les 600 exemplaires de Bellaciao destinés à la diffusion en librairie

Agent 002: Comment vous est venu l’idée de raconter l’histoire de ce diamant?

Fred Bernard: Au départ le cahier des charges réclamait une histoire d’une jeune femme. Une histoire plutôt glamour. Mais compte tenu des styles si différents de chaque illustrateur, il m’a semblé difficile qu’on puisse la suivre et l’identifier aisément d’un chapitre à l’autre… L’exercice était un peu trop périlleux à mon sens.
J’ai alors songé à une pierre précieuse qui glisse de doigts de femmes en doigts de jeunes filles via les hommes à travers le temps. Et j’ai taillé la route et le diamant ! J’étais ravi que ça roule de la sorte parce que bien souvent quand on me commande un récit, j’essaie d’abord de me surprendre moi-même et le commanditaire est alors désorienté par rapport à ce qu’il attendait de moi. Agent 002 n’a pas du tout réagi comme ça et je l’en remercie!

Agent 002: Vous êtes également illustrateur, connaissiez-vous déjà des illustrateurs de l’agence Agent 002?

Fred Bernard: Pas tous ! Michel Lagarde m’en a donné la liste, mais je connaissais bien le travail de Monsieur Z, Sophie Robert, Olaf Hajek et Vincent Mathy en album jeunesse. (Nous nous sommes d’ailleurs rencontrés récemment au festival de BD de Blois.)

Agent 002: Avez-vous été surpris par les illustrations qui ont été réalisées à partir de votre récit?

Fred Bernard: Je les ai d’abord imaginées un peu car on m’a demandé de livrer un story-board et un découpage avec le récit (voir post du 1er octobre sur notre blog), mais bien sûr que j’ai été surpris! L’histoire prenait corps à mesure que je recevais les images finalisées… sans déception. Le résultat est à la hauteur de ce que nous attendions, et c’est toujours un vif plaisir et une vraie surprise quand le livre débarque enfin dans nos mains!

Agent 002: Préférez-vous écrire ou dessiner? Qu’est ce que cela change pour vous?

Fred Bernard: J’ai toujours écrit et dessiner pour raconter des histoires. J’y prends un plaisir égal et renouvelé mais ce n’est pas du tout la même partie du cerveau qui s’y colle! Ce n’est d’ailleurs pas du tout évident de pratiquer les deux exercices car quand on travaille beaucoup l’un, on délaisse forcément un peu l’autre et ainsi de suite. Aujourd’hui, j’écris plus que je ne dessine pour l’édition jeunesse parce que mon trait n’est pas toujours très approprié à ce secteur, en revanche je n’ai jamais autant dessiner depuis que je fais de la bande dessinée pour les grands!
J’aime aussi faire appel à un autre dessinateur dès que je sens qu’il servira mieux l’histoire qui me passe par la tête.

Agent 002: Si vous deviez continuer l’histoire de Bellaciao, quelle suite pourriez-vous imaginer?

Fred Bernard: Si je devais continuer l’histoire de Bellacio, je ferais immédiatement apparaître une fée pendant que la jeune femme écoute la chanson « Bijou, bijou » dans la dernière scène, afin qu’elle ressuscite Alain Bashung pour une nouvelle fantaisie militaire! Mais dans la vraie vie seuls les diamants sont éternels…

Agent 002: Si c’était un film, qui verriez-vous comme acteurs principaux?

Fred Bernard: Le story-board de Bellaciao comportait dès le départ un casting impossible et hors de prix afin de donner des indications physiques aux différents illustrateurs. Ainsi apparaissaient Marlon Brando âgé, Faye Dunaway jeune, Brad Pitt, etc… Il faudrait voir les choses à la baisse pour réaliser un tel film, sur un siècle d’Histoire ! Bon, nous avons déjà un générique de toute beauté !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s