Entretien avec Iris Hatzfeld

Après un DESS d’Histoire de l’art à la Sorbonne, Iris Hatzfeld, férue de dessin depuis la lecture de ses premiers « Fantômette », crée en autodidacte des animations dans le style spontané d’une esquisse en mouvement. Elles entraîneront son premier contrat avec Warner Music France.
Elle a depuis collaboré avec La Mutuelle Générale, Baby Dior, et Ines de la Fressange pour qui elle réalise depuis plus d’un an les animations des « Carnets d’Ines » chez Roger Vivier, tout en menant une recherche personnelle de dessinatrice, visible dans des magazines tels que Sang Bleu, Frédéric magazine ou l’Officiel de la Mode.
Elle a rejoint le département Studio d’Agent 002 en mai 2010.

Agent 002 : quel est ton parcours et comment es-tu arrivée à l’illustration et l’animation ?

Iris Hatzfeld : Parallèlement à des études d’Histoire de l’art à la Sorbonne, j’ai suivi des cours du soir dans une académie de dessin. Je tenais des carnets d’expositions dans lesquels je croquais beaucoup. Mes amis ont commencé à me demander de faire des visuels pour leurs soirées. À la fin de mes études, j’ai rencontré Marc di Domenico, fondateur du label Palass. Il était tombé sur les quelques secondes d’animation que j’avais réalisées jusque-là pour le collectif Promiscuita. Il m’a proposé de réaliser le clip du premier single, « le Gang », des BB Brunes, un petit groupe de rock qui venait de faire un carton aux « Rock’n’Roll Fridays » du Gibus. J’ai accepté sur un coup de tête. Quelques semaines plus tard j’avais réalisé un clip diffusé en boucle sur MTV! C’était drôle et inattendu.

image tirée du clip « le gang » des BB Brunes

J’ai choisi de poursuivre dans cette voie. A côté de l’animation, j’ai continué à dessiner, à proposer ma contribution à des magazines qui m’intéressaient. Le très beau Sang Bleu fut l’un des premiers et des plus stimulants avec une série au fusain sur le thème de l’hiver nucléaire.

Magazine Sang Bleu – l’hiver nucléaire

Suite à la publication d’une série de portraits sans visage sur le site de Frédéric Magazine, Adrien Pelletier m’a demandé d’illustrer « les Nouvelles à la loupe » de Nicolas Bedos dans l’Officiel de la mode. Les commandes donnent l’occasion de varier techniques et supports.

L’Officiel de la mode – David Bowie

L’habillage du site de vente en ligne de vêtements pour enfants Little French fut l’occasion, par exemple, d’illustrer sur ordinateur un univers enfantin.

Little French

Agent 002 : quelles sont tes influences et tes inspirations ?

Iris Hatzfeld : Mes premières héroïnes étaient dessinées: les filles audacieuses et sexy de Cat’s Eyes, Lamu, Fantômette par Josette Stefani: j’avais envie de faire partie de leur bande et par extension c’est en les regardant que j’ai commencé à dessiner. Les princesses diaphanes d’Adrienne Ségur me fascinaient. Je restais également plongée de longs après-midis dans les albums de Moebius. Aujourd’hui le travail de David Hockney  m’intéresse beaucoup. Je reviens de son exposition au Guggenheim de Bilbao qui est splendide, très inventive. Son usage de l’Ipad est d’une ingéniosité saisissante. Il m’a donné l’idée,  l’année dernière, d’entamer une série de portraits au doigt sur Iphone.
Parmi les réalisateurs d’animations, j’aime Saul Bass et John Whitney.

Portrait réalisé par Iris sur I-phone – « Hugues »

Agent 002 : Parle-nous de ta collaboration depuis quatre ans aux « Carnets d’Ines »  pour le site du chausseur Roger Vivier.

Iris Hatzfeld : Ines de la Fressange était l’ambassadrice des souliers Roger Vivier depuis quelques années. Elle avait déjà ce projet en tête quand elle a rencontré Marin Montagut, le futur réalisateur des Carnets. Son idée de départ était de  présenter ses meilleures adresses à Paris dans un format court et sur un ton léger. Marin lui a montré nos réalisations associant vidéo et animation. Il fallait que les animations apportent de la fantaisie et un peu de désordre, comme des croquis sur un carnet de bord. Je m’amuse beaucoup à détourner le support vidéo avec des dessins, à faire dialoguer les deux avec humour. On a commencé il y a déjà 4 ans. Aujourd’hui les Carnets ont du succès et on vient de lancer les Amis d’Ines, sa version internationale avec un nouveau générique animé et dans chaque ville une invitée de choix. L’équipe de Roger Vivier nous laisse très libres et nous travaillons dans un climat de confiance.

les animations d’Iris pour les carnets d’Ines sont à découvrir ici : http://www.rogervivier.com/fr/#/les-carnets-d-ines

Agent 002 : Tes projets en cette rentrée 2012 ?

Iris Hatzfeld : Je viens de terminer une campagne de rentrée 2012 pour la Mutuelle Générale. Une douzaine d’animations pour internet et deux pour la télévision.

La Mutuelle Générale – campagne 2012

Juste avant, j’ai réalisé une série de dessins aquarellés pour des brochures Baby Dior qui sont actuellement distribuées en boutiques.

Baby Dior

Les Carnets continuent avec un épisode parisien de rentrée et des vidéos habillées autour de l’ouverture de la boutique Roger Vivier à Pékin. Actuellement, je travaille sur la pochette du second EP de Cinéma pour Adulte et sur une publicité psychédélique en animation, pour une marque de maquillage imaginaire. Je rêve de réaliser un générique de film cette année.

Agent 002 : Iris, as-tu un super-pouvoir ?
Iris Hatzfeld : Oui ! Je ne rate jamais mon risotto.