Federica Del Proposto

D’abord architecte, Federica, dessinatrice autodidacte depuis toujours, publie ses premiers fumetti chez Coconino Press. En traversant les Alpes, elle fait le pari de l’illustration avec succès (Vivre Paris Magazine, The New York Time, Voyager, D’ici et d’ailleurs Magazine…). Nous sommes heureux de l’accueillir au sein de l’agence.

isegoria

crédit Isegoria

Agent 002 : Dès l’enfance, tu montres un intérêt particulier pour le dessin, saurais-tu nous expliquer pourquoi?

Federica Del Proposto : Aucune idée, dans ma famille il n’y a personne qui dessine, pratique une activité artistique ou de manière générale qui montre un intérêt pour les arts appliqués. C’est une famille de médecins et d’infirmiers. Pourtant j’ai développé cet intérêt très tôt. Ça me fait douter des théories génétiques.

Catching them in the net – The New York Times 2013

Catching them in the net – The New York Times 2013

Agent 002 : Après des études d’architecture à Rome, tu débutes une carrière dans le dessin grâce aux fumetti et des publications chez la prestigieuse Coconino Press. Penses-tu que ces deux activités influencent ton travail d’illustratrice?

Federica Del Proposto : La bande dessinée et l’illustration sont deux domaines très différents, mais dans mes illustrations on voit bien mon côté auteure de bd, parce que j’essaie toujours d’en raconter le plus possible, en une seule image, même muette. La plupart de mes illustrations racontent une histoire en une seule case.

La diva - 2012

La diva – 2012

Du côté architecte, par contre, on ne voit rien. Même si ces deniers temps je m’intéresse à un style plus graphique, je me concentre d’abord sur ce que je veux communiquer, sur le scénario et sur l’expressivité. C’est la base de la bande dessinée, pas de l’architecture, qui souvent est caractérisée par une première recherche plus formelle.
Dans mon travail, je pense qu’on retrouve l’architecture là où cela ne se voit pas tout de suite: dans la méthodologie ou encore dans la façon de dessiner une ligne et les détails, pas dans l’idée ou dans l’ensemble.
J’essaie d’être très précise, presque carrée quand je travaille. Je dessine surtout des planches originales en utilisant des supports traditionnels (encre, crayons), par conséquent j’essaie d’éviter les fautes, en m’appliquant beaucoup lorsque je dessine. Cette rigueur, ça vient sûrement de mon côté architecte.

Carte de vœux 2014 pour Agent 002 (extrait)

Carte de vœux 2014 pour Agent 002 (extrait)

Agent 002 : Tu as fait partie de la liste des cent illustrateurs présents dans The Parisianer. Parisienne depuis 2011 la ville et ses habitants apparaissent comme source d’inspiration de ton travail, quelles sont les autres?

Federica Del Proposto : Je suis fascinée par le contraste et par les situations où dans le même moment deux choses opposées arrivent. Des situations qui par exemple font rire mais en même temps font réfléchir. Je les retrouve surtout dans le quotidien de Paris et en général dans les grandes villes, où différents personnages et personnalités cohabitent. Leurs différentes histoires se croisent, et souvent un petit accident arrive.

The Parisianer - 2013

The Parisianer – 2013

La Musique – Vivre Paris Magazine

La Musique – Vivre Paris Magazine

Agent 002 : Sur quel type de projet aimerais-tu travailler ? Sur quoi travailles-tu actuellement ?

Federica Del Proposto J’aime tester mon style sur des sujets différents, chaque nouveau projet est comme un nouveau challenge, où les contraintes peuvent être en réalité une découverte. Il y a des sujets qui m’intéressent plus, parce qu’ils font partie de ma recherche personnelle, je pense par exemple aux personnages “en constraste”  dont je vous parlais, mais je n’ai pas peur de ce que je n’ai pas encore illustré. Par exemple j’ai dernièrement dessiné mes premières illustrations de mode, un sujet loin de mon imaginaire habituel.

Avenue Montaigne – Vivre Paris Magazine

Avenue Montaigne – Vivre Paris Magazine

Depuis quelques jours, je travaille sur le plan du Village Saint-Martin. Dans ce projet il y a avant tout un sujet que je n’avais pas du tout prévu: l’urbanisme. J’ai toujours eu envie d’unir mes deux moitiés, l’illustratrice et l’architecte, mais pour moi ce sont encore deux recherches séparées. Je pense que ce projet est un bon début pour réconcilier mes deux moitiés. Pour souligner la particularité de ce projet je suis aussi en train d’utiliser plus de couleurs que d’habitude. Finalement, j’ai remarqué que j’ajoute une couleur à mes illustrations tous les quatre mois.

Village Saint-Martin (projet en cours)

Village Saint-Martin (projet en cours)

federica8

Village Saint-Martin (projet en cours)

Agent 002 : Et enfin, as-tu un super pouvoir?

Federica Del Proposto : Bien sûr! Le dessin! Entourée dans ma famille par des médecins et ensuite par des architectes, le dessin est mon super-pouvoir.

 Watching the Summer

Watching the Summer

Une réflexion sur “Federica Del Proposto

Les commentaires sont fermés.