Rencontre avec JOHN JAY CABUAY

Installé à New York, le talentueux John Jay Cabuay revient pour nous sur sa formation artistique et son amour du dessin, mais aussi sur son goût pour la peinture à l’huile et pour les voyages.

john jay cabuay portrait

John Jay, peux-tu nous parler de ton parcours dans le monde de l’art, et nous dire comment tu es devenu un illustrateur ?
Aussi loin que remontent mes souvenirs, j’ai toujours aimé dessiné. Tout a débuté sous l’influence des mangas japonais et des bandes dessinées Marvel et DC que je collectionnais dans mon enfance. Dès la maternelle, nous essayions avec mes camarades de rejouer les scènes que nous avions vu à la TV la veille au soir. C’est à ce moment que j’ai découvert mon amour pour le dessin. Très jeune déjà je sentais au fond de moi que l’art jouerait un rôle important dans ma vie d’adulte. Je ne m’étais pas trompé.

paris illustration

Quelle place tient la mode dans ton travail actuel ?
Lorsque j’étais étudiant en art je me suis spécialisé dans l’illustration de mode, et je pense que cette formation se ressent aujourd’hui encore dans mon travail d’illustrateur. Les véritables illustrateurs de mode sont entraînés à travailler rapidement, afin de pouvoir dessiner les mannequins de manière juste et rapide. Nous apprenons à coordonner nos mains et nos yeux, et le dessin restera toujours au centre de mon travail d’illustrateur. Pour répondre plus précisément à ta question, j’intègre ces qualités acquises dans le dessin de mode à l’intérieur de mon travail d’illustrateur, qu’il s’agisse de réaliser un portrait, une oeuvre conceptuelle ou une image plus narrative. Ici aux États-Unis, on voit également naître un intérêt pour le dessin en direct durant des évènements . Par exemple sur la photo ci-dessous on peut me voir en République Dominicaine en train de dessiner lors d’un évènement chez Louis Vuitton. Peu à peu les choses prennent place et j’adore voyager pour dessiner en direct devant un public. C’est un peu comme une performance artistique.

dessin en public

Comment abordes-tu une nouvelle image ?
Il n’y a pas de méthode car c’est chaque fois différent. Parfois cela part d’une idée ou d’une inspiration, comme par exemple une personne que je viens de croiser, et d’autres fois c’est la musique que je suis en train d’écouter qui amène un état d’esprit ou une atmosphère particulière. Lorsque je crée une image pour mon portfolio, j’essaie de trouver une idée originale pour un dessin qui sera à la fois séduisant et malin. Lorsque je travaille sur une commande pour un client je débute toujours par une phase de recherche. Je m’efforce de réunir tous les éléments et je relis en boucle les instructions du directeur artistique, afin de bien m’en imprégner.

dessin anjelica huston

Y a t-il d’autres différences entre ton travail de commandes et tes images plus personnelles ?
Mon travail personnel est réalisé de manière assez traditionnelle. L’emploi des outils classiques est un échappatoire aux images commerciales. J’aime par exemple peindre des portraits à l’huile dès que j’en ai l’opportunité. C’est une activité calme et thérapeutique. Ceci dit je n’ai pas eu l’occasion d’en faire beaucoup ces derniers temps, car j’ai eu beaucoup de commandes d’illustrations. En ce qui concerne ces images de commande, elles sont dessinées à la main puis mises en couleur sur ordinateur. Les commandes s’enchaînent si vite que j’imagine mal débuter une peinture à l’huile et faire des retouches pendant la nuit.

illustration john jay cabuay

À défaut de pouvoir faire des peintures à l’huile, ton récent travail sur la couverture du New York Observer t’a t-il donné le goût de la typographie ?
Tout à fait ! Mon but est de devenir un illustrateur complet et de ne pas être enfermé dans un marché ou un style trop limité. Je vais donc faire davantage de lettrages dans le futur.

couverture new york observer

En ce qui concerne le futur proche, qu’attends-tu de 2015 ?
J’espère avoir beaucoup de commandes d’illustrations tout en continuant de voyager afin de dessiner durant des évènements.

dessin au bord de la mer

Plus d’images de John Jay Cabuay.