Rencontre avec Claire Le Meil

Illustratrice née à Paris en 1986, Claire Le Meil a obtenu en 2010 son diplôme de directrice artistique mention excellent à l’ESAG Penninghen. Sa thèse de fin d’études sur le thème de la surdité a été son premier ouvrage illustré. Rapidement, Claire décroche de nombreux contrats pour la presse, tels que les Inrockuptibles et Bayard Presse et dans le luxe avec Pierre Hermé, Hermès, Fragonard et Mellerio.
Le Tanneur, séduit par son style frais et coloré l’invite tout au long de l’année 2015 à ponctuer ses collections, animer ses vitrines et décorer ses pochettes. Dans l’univers délicat de Peynet ou les dessins décalés de Sempé, Claire s’amuse du quotidien en le rendant plus fantaisiste.
Claire illustre des livres en édition jeunesse pour Sarbacane, Milan jeunesse et Marabout. Elle réalise aussi différents supports événementiels pour des agences de publicité avec Galuchat, Elle & Vire et la Cornue.

portrait_claire_le_meil

Bonjour Claire, en quelques mots, peux-tu résumer ton parcours et ce qui t’a amenée à l’illustration ?

Après avoir décroché mon diplôme de directeur artistique à l’Esag Penninghen, j’ai très vite démarché auprès d’anciens élèves illustrateurs et des directeurs artistiques pour leur montrer ma thèse illustrée sur le monde des sourds.

sourdingue
Ils m’ont tous encouragée à poursuivre dans la voie de l’illustration, et j’ai choisi d’en faire mon métier.
J’ai eu la chance de rencontrer Pierre Hermé, qui m’a confié le design de sa boîte de macarons de Noël pour les Galeries Lafayette.

herme_boite herme
Cette boîte a été repérée par le directeur éditorial de Milan jeunesse, qui m’a contactée pour un projet d’édition.
Elle a ensuite été diffusée au Japon et m’a apporté d’autres rencontres dans le domaine du luxe et de l’édition.

Quelles sont tes références, tes inspirations ?
filiation_sempe
J’aime beaucoup les dessins décalés d’Ungerer, la force du trait de Steinberg et l’univers poétique de Peynet.
Je suis sensible à l’humour de Roald Dahl et à celui de Sempé. Je prends plaisir à remodeler la réalité en lui insufflant poésie, ironie et une pincée d’absurde.

Peux-tu nous présenter quelques projets ?
parislanuitLe pop-up de Paris la nuit a été l’ouvrage le plus stimulant en termes de composition des volumes et des perspectives.
Les Champs-Élysées représentent (ou constituent) une scène idéale qui apporte une grande densité de détails avec ses façades illuminées,
ses voitures engluées et ses passants affairés, le tout souligné de touches de couleur pastel.milan-situationmontmartre

J’ai illustré les différents savoir-faire de la joaillerie Mellerio, place Vendôme, en montant une coupe du bâtiment avec ses différents étages.
La visite des ateliers m’a permis de faire des croquis de détails et d’échanger avec les artisans joailliers.
Le système de communication par pneumatique a été une découverte insolite.
Je l’ai utilisée pour imaginer un dédale de tuyaux entortillés qui relient les différentes étapes de création.
mellerio

Gamine et son roi, édité chez Sarbacane, est un ouvrage de jeunesse plutôt expérimental.
En aplatissant les perspectives, j’ai peuplé mes images de mécanismes et de machines improbables dans l’univers de la puériculture.
L’enfant dans son berceau en demi-sphère étoilée repose au centre d’un univers galactique qui va l’entraîner dans ses rêves.
sarbacanes-1 sarbacanes-2 sarbacanes-3
Quelles sont tes envies du moment, tes projets ?

En plus de l’édition, je souhaite aussi m’orienter davantage dans le design. Je réalise actuellement un mobile décoratif chez Volta, des coffrets d’accessoires pour enfants chez Luciole et petit pois et un album de jeunesse chez les éditions Parigramme.
Comme je suis gourmande, j’aimerais beaucoup travailler avec un grand chef ou un grand pâtissier pour illustrer son univers gastronomique.
capture-decran-2016-11-18-a-16-45-34

Lien pour découvrir le travail de Claire Le Meil :

http://agent002.com