Entretien avec l’illustratrice japonaise HifuMiyo

Rencontre avec Miyoko Ogawa aka HifuMiyo, illustratrice japonaise nouvelle recrue de l’équipe d’Agent002 qui nous en dit plus sur l’influence de sa vie en France sur son travail d’illustration.

 

SelfportraitHIFUMIYO

 

HifuMiyo, peux-tu revenir sur ton parcours, comment es-tu venue à l’illustration ?
Je suis née à Hiroshima en 1986. Depuis l’enfance je rêvais de me rendre à l’étranger. Mon père, qui voyageait beaucoup, revenait toujours de ses séjours en Europe ou en Amérique avec des histoires fascinantes.
À 15 ans mes parents m’ont laissé partir faire mes études à Kyoto, où j’ai rejoint quelques années plus tard l’Université municipale des Arts. J’y ai étudié les techniques manuelles et numériques de sérigraphie en quadrichromie.
Je suis ensuite partie en France afin de trouver ma voie en tant que graphiste. Mon rêve de vivre à l’étranger se réalisait enfin, mais je n’étais pas certaine de vraiment savoir ce que je voulais faire.

dessin france HifuMiyo

La vie d’une étrangère est parfois difficile. Il faut apprendre la langue, chercher un job, se mettre au rythme local, assimiler les différences culturelles, etc. J’aurais voulu pour ma part être intégrée tout de suite, sans passer par cette période d’apprentissage. J’ai cependant assez vite réalisé l’intérêt de ces décalages culturels. Cela peut sembler étrange, mais ces différences avec ma culture natale m’ont finalement aidée à conserver et à affirmer mon identité.
J’ai alors ressenti le besoin d’exprimer mes sentiments et mes expériences de la vie quotidienne en France. La question du medium se posait : Écrire un blog ? Faire des photos ? Non, tout ceci ne me disait rien du tout. Timidement, j’ai alors fait mes premières tentatives de dessin sur tablette graphique, juste pour voir… Pourquoi timidement ? Premièrement, je n’avais pas dessiné depuis ma période étudiante. Deuxièmement, et sans vouloir sous-estimer mes capacités, je connais beaucoup de gens plus doués techniquement en dessin. Je ne considérais donc pas au départ  l’illustration comme un projet professionnel, mais comme le meilleur moyen d’exprimer mon expérience de l’extranéité.
Finalement, j’ai pris goût à l’illustration. J’ai dessiné une série intitulée « Travelogue In France » grâce à laquelle j’ai été nominée pour le concours international de graphisme berlinois Young Illustrators Award 2014.
Depuis, je me consacre complètement à l’illustration.

Comment s’est manifestée cette influence de la vie en France sur ton travail ?
Comment je viens de l’expliquer, depuis que je me suis installé en France en 2010 ma vie au quotidien à fortement conditionné mon style graphique.
Les sources d’inspiration ont été multiples. J’ai été influencée à la fois par les gens et les objets, mais aussi par des scènes parfois très banales de cette vie quotidienne qui m’entoure. Ces détails qui sont pour moi l’essence de la vie française sont ce qui m’inspire le plus.

dessin d'un jeune hippy en france

En quoi la culture visuelle qui t’entoure en France est-elle différente de celle que tu as connue au Japon ?
La société japonaise est submergée d’images, d’affiches, de signes graphiques et visuels. Des posters aux panneaux électroniques géants en passant par les publicités omniprésentes, l’univers visuel est saturé. Pour un artiste graphique c’est un environnement unique et intéressant, mais je crains parfois que cette modernisation de l’archipel se fasse trop rapidement et de manière incontrôlée.
En France l’univers graphique est plus discret.

illustration d'un groupe à une terrasse de café

Pour revenir à tes illustrations, comment décrirais-tu ton style ?
C’est très difficile à dire. Je réalise mes illustrations en numérique, mais dans un style fortement influencé par ma formation de travail artisanal en sérigraphie. Je souhaite exprimer avec une certaine douceur des sujets pas pour autant édulcorés. En d’autres termes, je pourrais dire que mon style d’illustration est « nostalgique mais aussi moderne ».

processus de travail de l'artiste japonaise HifuMiyo

Peux-tu nous en dire davantage sur ton processus de travail ?
Lorsque je travaille sur une nouvelle image, je commence par le crayonné. Je peux dessiner ce crayonné sur une feuille ou directement sur ma tablette graphique. Vient ensuite l’étape de la mise en couleur que j’effectue uniquement à l’aide de  Photoshop. Pour cette colorisation j’utilise des pinceaux que j’ai installés ou que j’ai parfois moi-même créés.

scène de vie dans un marché français

Sur quoi travailles-tu en ce moment ?
Je travaille sur un projet de communication visuelle d’une marque de vêtements française. Il s’agit d’un client pour lequel j’ai déjà travaillé et qui m’intègre dans ce projet en tant qu’illustratrice. Je serai en charge de la charte couleur de la marque, du graphisme, de l’identité visuelle, etc. En ce qui me concerne, je suis bien entendu ravie d’apporter mon point de vue. J’apprécie le fait qu’ils aient choisi une japonaise pour élargir et enrichir la définition de « l’esprit français » de la marque.

dessin d'un père avec son fils sur un vélo

Plus d’images d’HifuMiyo.