Entretien avec Becca Clason

Nous souhaitons la bienvenue à Becca Clason dans l’équipe d’Agent 002.
Jeune artiste typographe-designer américaine, Becca utilise l’art du « lettrage » et le stop-motion afin de donner vie aux slogans des marques pour lesquelles elle travaille, ainsi qu’une garantie d’authenticité : compositions florales, en aliments et toute une multitude d’autres matériaux. De la création à la réalisation, de la disposition des matériaux au montage de la vidéo, Becca s’occupe de toutes les étapes du projet et de nombreux clients tels qu’ American Express, Disney, Kellogg’s Special K, L’Oréal, The Washington Post lui ont fait confiance.

becca-clason-agent002_portrait

1) Qu’est-ce qui t’a amené à l’illustration ?

J’ai changé de voie pas mal de fois avant d’en arriver là. J’ai étudié la publicité à l’université et le design graphique, puis j’ai commencé à travailler dans une agence de publicité. Je me suis alors consacrée à la conception graphique. Et c’est en tant que graphiste à temps plein que j’ai découvert le lettrage.
Ce fut comme trouver l’âme sœur. Je savais que le lettrage était ce que je voulais créer pour le reste de ma vie.
J’ai dû travailler et apprendre comment le faire correctement. Il y a toujours de nouvelles astuces ou des styles à découvrir, et c’est l’une des choses que je préfère dans ce milieu. Il y a environ un an et demi, je suis passée de croquis sur papier à vectorisation sur l’ordinateur pour finalement créer le lettrage à la main.

Puis, un jour, après la cueillette des légumes de mon jardin pour faire une sauce salsa, j’ai stylisé le mot «Fresh» avec ma récolte sur la table de ma cuisine, et j’ai été scotchée. Je me suis demandée pourquoi je ne l’avais pas fait avant, pourquoi je n’avais pas eu l’idée de créer des lettrages en volume dans ce monde où tout est fait en 3D ?!

Becca_Clason_sabra-tuscan-herb-garden-hummus-detail-1

2) Quelles sont tes influences ?

Il y a quelques années, Sagmeister a créé la première typographie en nourriture
pour son projet « The happy film« , c’était la première fois que je voyais ça.Je me souviens avoir été tellement impressionnée par la façon dont il avait travaillé la découpe des lettres dans les tranches de pastèque et sa disposition sur un lit de fougères. J’y ai beaucoup réfléchi ensuite.
Je me souviens aussi, alors que j’étais dans la salle d’attente chez le médecin à feuilleter un magazine, être tombée sur une publicité pour un bar à granola, où les accents du texte étaient faits de fraises. J’ai tellement aimé cette idée, que j’ai embarqué le magazine chez moi, et je l’ai toujours !

La typographie culinaire s’est développée en publicité ces dernières années, et j’ai fini par me lancer à mon tour. J’ai fait un grand écart par rapport au digital et c’est sans regret !

3) Pourquoi avoir choisi comme médium la nourriture et autres ?
Comment choisis-tu un éléments plutôt qu’un autre ?

Quand j’ai commencé à créer des lettres en volume, j’utilisais beaucoup de fleurs et de plantes. Mais l’hiver venant, il n’y avait plus beaucoup de fleurs pour pouvoir travailler et c’est assez naturellement que j’ai essayé avec de la nourriture. A la réflexion, c’est universel, apprécié et partagé partout dans le monde. De plus, les gens sont toujours enchantés lorsqu’ils voient quelque chose utilisée de façon inattendue et créative. Il me semble que la typographie culinaire marie bien ces différents points.

Becca_Clason_Target_Social_April_Showers

J’ai créé pas mal de projets en nourriture, juste pour le plaisir, parce que chaque projet était comme une révélation. J’aimais ces défis avec moi-même qui m’incitaient à trouver toujours de nouveaux matériaux. Ça a décollé avec les premières vraies commandes.
J’ai aussi travaillé avec quelques clients comme Target (et d’autres qui n’ont pas encore été publiés) en utilisant des matériaux encore différents, et je souhaiterais vraiment avoir plus de projets comme ceux-là et rester dans cette dynamique.

La taille et la couleur jouent un très grand rôle dans le choix des matériaux pour la création du lettrage.

Becca_Clason_agent002_Target_Social_Puddle_Jumping

Parfois, le client a une idée bien précise de ce qu’il souhaite comme matériaux  et c’est à moi d’inventer une composition amusante de lettres qui doit ressortir sur l’arrière plan.

D’autres fois, j’ai la liberté de pouvoir choisir les matériaux pour le lettrage. J’utilise des choses qui seront suffisamment petites ou flexibles afin de pouvoir les manipuler ou de créer des couleurs ou des textures intéressantes.

IMG_7446_800

4) Peux-tu nous parler d’un de tes projets favoris ?

Dernièrement, j’ai réalisé plusieurs visuels et animations pour American Express. C’était mon premier projet pour un client en stop-motion,  un nouveau défi  !

Becca_Clason_agent002_American_2Express_Social_Card_Art_Series_Gold_Card

Becca_Clason_agent002_Behind_the_Scenes_American_Express_4

Becca_Clason_agent002American_Express_Social_Card_Art_Series_Platinum_Card

Becca_Clason_Behind_the_Scenes_American_Express_2

J’ai vraiment aimé comment tout se combiner à merveille. Ensuite j’ai eu plus de projets en stop-motion et en animation, ce qui fut donc déterminant.

C’était aussi le projet le plus délicat que j’ai eu à faire,  et je suis vraiment très contente du résultat.

5) Quel serait ton projet rêvé ?

J’adorerais travailler pour Nike. Un jour peut-être !

6) Et la question idiote : est-ce qu’il t’arrive de grignoter tes compositions culinaires pendant et/ou après la prise?

Oh, sans arrêt ! La semaine dernière, je travaillais sur une création avec des marshmallows et du chocolat chaud, j’ai commencé à me sentir malade parce que j’avais mangé beaucoup trop de marshmallows. Heureusement, j’en avais beaucoup sous la main pour compléter mon design malgré ma gourmandise.

Si je ne suis pas sûre d’avoir suffisamment d’un ingrédient pour aller jusqu’à la fin du shooting, j’attends que celui-ci soit terminé pour pouvoir grignoter quelque chose de la composition.

Parfois, mes shootings durent des heures, ce qui rend certains aliments immangeables, comme la viande par exemple, donc malheureusement certaines choses finissent à la poubelle. D’autres fois en revanche, j’ai tellement de choses à grignoter que j’en apporte à mes amis et à mes proches. C’est souvent le cas avec l’houmous, les glaces, les biscuits pour n’en citer que quelques-uns.

Becca_Clason_agent002_sabra-rosemary-sea-salt-detail-3 Liens pour découvrir le travail de Becca Clason:

http://www.agent002.com

http://www.beccaclason.com

Entretien avec DAQ

L’illustrateur, typographe et directeur artistique David Acevedo Queralt (DAQ) revient pour nous sur sa philosophie et sa méthode de travail.

Cornetto DAQ

Travail typographique pour Cornetto avec l’agence Lola Madrid.

Considères-tu l’illustration, la typo et la direction artistique comme des savoir-faire séparés, ou comme des facettes différentes d’un même esprit créatif ?
Je considère qu’il s’agit de disciplines très distinctes qui partagent un processus créatif similaire. Je tente du moins d’appliquer une certaine philosophie de travail qui se définit par une touche artisanale et une attention portée aux détails. Je considère chaque pièce comme unique et différente.

Telefónica DAQ

Style Frame pour Telefónica.

Peux-tu justement nous parler de ce travail de processus créatif ?
Je commence chaque travail en recherchant des informations et me documentant. Généralement quelques idées commencent à émerger au cours de cette première phase. Je couche alors ces idées sur papier avec plusieurs croquis au crayon. En parallèle je dresse une liste de mots-clés qui m’aideront dans la conceptualisation du projet.
Une fois que j’ai une idée claire du concept je commence à dessiner au crayon. Puis, en fonction du projet, je travaille avec la technique choisie. Quoi qu’il en soit je termine presque toutes mes images sur ordinateur.

Notegraphy

typography Notegraphy

Typographie pour Notegraphy avec l’agence Herraizsoto & Co.

Quelle place tient l’animation dans ton travail ?
L’animation représente une part importante de mon travail. Dans les projets d’animation je m’implique généralement dans la direction artistique, la réalisation de style frames ou la conception de personnages. Cela dépend à la fois des besoins du projet et du travail des réalisateurs et des animateurs.

Tu parlais de « touche artisanale » mais la technologie semble également jouer un rôle important ?
La technologie tient en effet une part importante parce que les outils m’aident à obtenir le rendu souhaité et facilitent mon travail. Afin d’éviter toute aliénation j’envisage la technologie comme un moyen et non comme une fin.

Ikea DAQ

Conception de personnages pour Ikea.

Sur quoi travailles-tu en ce moment ?
Je termine une illustration pour un client et je travaille sur un projet personnel en collaboration avec un créateur Barcelonais (Victor Sarrià). Pour le moment je ne peux pas en dire grand-chose mais disons que c’est lié aux univers de la bande dessinée et des contes. C’est un défi et je suis très excité.

Illustration DAQ

Plus d’images de DAQ.

ADAM HAYES nous parle typographie

Entretien avec Adam Hayes qui nous fait partager son amour pour les typographies dessinées à la main.

adam hayes rotring

Quels sont tes outils de prédilection lorsque tu dessines de la typographie ?
Je débute la plupart de mes boulots par des dessins au crayon. En général je pars sur une idée que je dessine encore et encore avant d’arriver finalement à une version que je trace avec un stylo feutre fin Rotring. Je scanne ensuite le dessin et fait de petits ajustements dans Photoshop que j’utilise également pour ajouter les couleurs.
Lorsque je créé une nouvelle typo j’utilise Typetool, mais je m’efforce de préserver le côté artistique et artisanal en dessinant tous les caractères à la main. C’est un procédé bien plus long mais j’aime trop l’esthétique fait-main pour pouvoir y renoncer.

adam hayes typographie

Où trouves-tu tes influences typographiques ?
J’adore les enseignes peintes à la main. Le genre d’enseignes qu’on voit sur le bord de la route ou sur les vitrines des magasins et qui ont été faites par des autodidactes. Ces designs vernaculaires sont souvent ce qu’il y a de plus inspirants.

typo à la main

Finalement y a t-il une différence entre dessiner des lettres et dessiner des choses figuratives ?
Dessiner des lettres et des alphabets me vient beaucoup plus naturellement. J’ai toujours aimé la typographie et dessiné des mots ou des logos depuis mon enfance. J’aime l’idée que la typo offre des possibilités infinies avec comme seule contrainte l’exigence de lisibilité. J’ai par ailleurs fait des études de typographie et de graphisme et j’ai donc une formation technique qui se retrouve dans mes dessins.

adam hayes font

Sur quoi travailles-tu en ce moment ?
En ce moment je bosse sur une couverture de livre, un présentoir d’exposition et un logo pour une micro-brasserie qui vient d’ouvrir dans mon quartier. Je suis d’ailleurs payé en bières pour ce dernier boulot.

every place is the perfect place

Plus d’images de Adam Hayes.